Malone03 est un blog sans prétention où il est question du département de l'Allier, en fait de quelques communes du nord-est. Mais pas seulement . Il est aussi question de recettes, d'informatique, de cartes postales, de métiers anciens, d' adresses d'artisans et de commerçants, d'hommages et de jardinage... Il y a 1050 messages publiés dont la qualité n'est pas égale, et Vous chères lectrices et chers lecteurs Vous trouverez tous les messages ici par ce lien. Malone03 fête ses dix ans d'existence au mois de juillet 2017. Il fut une sorte de pionnier dans la région, aujourd'hui toutes les communes, toutes les entreprises possèdent leur site et leur blogue... donc il a fallu s'adapter et les histoires des anciens, du petit caillou inconnu des Américains et leurs influences sur notre microcosme m'intéressent comme beaucoup d'entre Vous.

Un Auvergnat aux USA III : Route 66 1ere partie

Plaque souvenir d'un long périple
Nous étions jeunes et larges d'épaules Bandits joyeux, insolents et drôles On attendait que la mort nous frôle. On the road again, Bernard Lavilliers 


"Le véhicule a parcouru entièrement les 2448 miles  de "The Mother Road" entre Chicago et Los Angeles en traversant l'Illinois (Chicago), le Missouri, le Kansas, l'Oklahoma, le Texas, le Nouveau Mexique, l'Arizona et la Californie."( Image de la plaque souvenir, scannée avec son emballage d'où la qualité moyenne de celle-ci.)
.
Lorsque Louis commença son périple, il quitta San Francisco et sa maison bleue (Maxime Le Forestier) et tous ses joyaux dont le Golden Gate, pour moi symbole de l'optimisme des Américains. Car il fut financé pendant la crise de 1929 et les travaux débutèrent en 1933. Cette optimisme américain s'est traduit également par la construction pendant la grande dépression du barrage Hoover sur le fleuve Colorado dans le Nevada. Il se trouve à côté de Boulder City voir :  Le Président Obama visitant  la plus grande centrale photovoltaïque des USA : the Copper Mountain Solar 1 Facility .
Photo  prise par Louis au Barrage Hoover
Mais revenons à Louis qui a quitté San Francisco pour rejoindre Los Angeles où  finit la Route 66. Arrivé dans la ville des Anges. Comme de nombreux touristes il a visité le Studio hollywoodien Universal, le centre ville avec ses gratte-ciel. Puis, il est parti à l'intérieur du pays... Voir l'image ci-contre où l'on voit le logo "imprimé" de la Route Sixty-Six nommée aussi "the Mother Road". L'origine de l’appellation  "the Mother Road revient à l'écrivain américain John Steinbeck qui a appelé la Route 66, the "Mother Road" dans son livre "Les Raisins de la colère" car des centaines de milliers de personnes ont emprunté cette route mère pendant la Grande Dépression des années trente. Ils ont quitté leurs maisons de l'Est américain  vers l'Ouest afin de rechercher du travail et une vie meilleure. A Suivre Route 66 deuxième partie