Malone03 est un blog sans prétention où il est question du département de l'Allier, en fait de quelques communes du nord-est. Mais pas seulement . Il est aussi question de recettes, d'informatique, de cartes postales, de métiers anciens, d' adresses d'artisans et de commerçants, d'hommages et de jardinage... Il y a 1050 messages publiés dont la qualité n'est pas égale, et Vous chères lectrices et chers lecteurs Vous trouverez tous les messages ici par ce lien. Malone03 fête ses dix ans d'existence au mois de juillet 2017. Il fut une sorte de pionnier dans la région, aujourd'hui toutes les communes, toutes les entreprises possèdent leur site et leur blogue... donc il a fallu s'adapter et les histoires des anciens, du petit caillou inconnu des Américains et leurs influences sur notre microcosme m'intéressent comme beaucoup d'entre Vous.

Aurélie Filippetti veut que Apple et YouTube payent une taxe destinée à la création

Aurélie Filippetti veut que Apple et YouTube payent une taxe destinée à la création !
 Une culture établie, protégée, subventionnée, constituée en église ou chapelle vivant aux dépens du public risque fort de n'être qu'une fausse culture. Écrivait Raymond Ruyer.


Mme Aurélie Filippetti s'indigne sur le fait qu'un morceau de musique, " vendu 0,99 euros ou 1,29 euros sur iTunes rapporte moins de 10 centimes à son interprète." Je ne vais pas vous écrire un roman pour vous dire que les artistes touchent 10 % sur leurs œuvres. C'est en règle générale, le " tarif " pour les écrivains, et les chanteurs. Le reste du gâteau est absorbé par le producteurs, les intermédiaires et le magasin où le produit est vendu..

Il est vrai que pour le téléchargement de la musique, de film ou de livre, le circuit commercial s'est simplifié. Il serait donc logique que les créateurs touchent plus de 10 %. Même si les entreprises comme Apple ou Youtube ne sont pas des sociétés à but philanthropique, on peut être d'accord avec notre Ministre de la culture quand elle dit : "Les consommateurs paient 500 à 600 euros pour un iPhone ou un iPad, enrichissant des grandes entreprises comme Apple qui ne créent que peu d'emplois en Europe. Je suis donc favorable à ce que des groupes comme Apple ou YouTube contribuent à la création, tout comme nous avons obtenu que Google aide les éditeurs de presse."

J'étais opposé à la taxe Google car je n'aime pas que le talent d'entrepreneur et  l'esprit d'entreprise soient taxés. Et parce qu'en tant que contribuable, cela me choque de savoir que nous payons environ 1.8 milliard d'euros pour subventionner  la presse et les médias.

La somme des subventions perçues pour la presse sont effarantes, les chiffres publiés par Médiapart sont éloquents :  Le Parisien (16,8 millions pour Aujourd'hui en France et 3 millions pour Le Parisien) juste devant Le Monde avec plus de 17 millions d'euros de subventions directes. Suivent Libération (14 millions), Le Figaro (13,2 millions), Ouest-France (11,8 millions). 

Pour en revenir à Apple ou Youtube,  ils génèrent aussi des revenus à nos artistes. On a téléchargé des chansons et des albums qui nous plaisaient et que sans doute nous n'aurions  jamais achetés autrement. Question de distance entre les villages isolés et les grandes villes.

YouTube permet de s'abonner à des chaînes officielles comme celle de Sir Paul McCartney ou des chaînes spécialisées dans les documentaires. Ce site a permis à de nombreux artistes de se faire connaître et à des artistes reconnus de promouvoir leurs nouveautés... Je pense que ce genre de sites Web participe à la promotion de la culture et à l'acquisition de connaissances pour tous.

Si YouTube a des vertus, ce site "permet" le téléchargement illégal et la loi Hadopi est inefficace et coûte au contribuable plus qu'elle ne rapporte. Selon l'émission Capital du 17 mars  2013 : "Au bilan de l’Hadopi. Cette organisme financé par l’État à coup de millions d’euros, présente un bilan discutable, puisqu’un seul internaute a été condamné à verser 150 euros d’amende." A méditer...