Malone03 est un blog sans prétention où il est question du département de l'Allier, en fait de quelques communes du nord-est. Mais pas seulement . Il est aussi question de recettes, d'informatique, de cartes postales, de métiers anciens, d' adresses d'artisans et de commerçants, d'hommages et de jardinage... Il y a 1050 messages publiés dont la qualité n'est pas égale, et Vous chères lectrices et chers lecteurs Vous trouverez tous les messages ici par ce lien. Malone03 fête ses dix ans d'existence au mois de juillet 2017. Il fut une sorte de pionnier dans la région, aujourd'hui toutes les communes, toutes les entreprises possèdent leur site et leur blogue... donc il a fallu s'adapter et les histoires des anciens, du petit caillou inconnu des Américains et leurs influences sur notre microcosme m'intéressent comme beaucoup d'entre Vous.

Taxe sur les ordinateurs, les smartphones et les tablettes : Donnez aux ingénieurs un point d'appui et ils soulèveront le monde !


"Salut mec, ça va, tu vas bien ? on se présente, mais non tu nous connais. On est là pour te pomper, t'imposer sans répit et sans repos. Pour te sucer ton flouze, ton oseille, ton pognon, ton pèze, ton fric, ton blé, tes économies, tes sous, ton salaire, tes bénefs, tes bas de laine. Tout ce qui traîne.Ce que tu as sué de ton front, on te le sucera jusqu'au fond." Les Inconnus (Rap-Tout, 1991). 
-
Nul besoin de dire que les paroles des Inconnus sont encore et toujours d'actualité ! Comme le coup de gueule de Daniel Balavoine face à François Mitterrand !  Ou le cours d'économie fiscale de Serge Gainsbourg, offert aux téléspectateurs devant un Patrick Sabatier médusé !

Pour les politiques ce n'est guère mieux, aujourd'hui alors que les "purges" contre l'immoralité financière des politiciens font jaser dans les poulaillers d'acajou, où l'on entend la conversation de la volaille qui fait l'opinion.

Et, où les mots d'Albert Camus résonnent comme s'ils avaient été écrits hier, il y a un an ou cinq ans... Mais peu importe le point de l'espace-temps puisque le passé se conjugue encore au présent :   Je vis comme je peux dans un pays malheureux riche de son peuple et de sa jeunesse, provisoirement pauvre dans ses élites... Provisoirement, un provisoire qui dure pour devenir définitif ?

Car, il faut faire preuve de peu de compassion pour assommer les citoyens de taxes. Qu'elles se nomment augmentation de la redevance TV, taxe sur les appareils connectés comme les ordinateurs, les tablettes, les smartphones, les téléviseurs connectés qui permettent de stocker ou de lire des contenus culturels...

Je trouve profondément injuste d'être taxé même sur un pourcentage dérisoire. On parle de 1 % ce qui est apparemment très faible car pour un ordinateur d'une valeur de 1000 €, il nous en coûterait "que" 1010 € plus la T.V.A.

On veut, comme je l'ai dit précédemment,  augmenter de 1 % le prix de ces appareils alors que le GfK prévoit pour 2013 une baisse de 1.7 % du marché des biens techniques. On peut penser que sous couvert d'aide à la culture, notre gouvernement désire diminuer une perte de revenu pour les caisses de l’État.

Mais une augmentation, si faible soit-elle, est une augmentation. Une augmentation qui  dans les faits est un impôt nouveau... Pas besoin d'avoir des notions de calcul différentiel pour savoir que le chiffre un est la somme d'infiniment petits ; il suffit aussi de regarder sa comptabilité professionnelle ou domestique pour constater la somme des taxes nouvelles qui inexorablement diminue le pouvoir d'achat, la possibilité d'épargner ou qui réduit à néant les moyens de se payer une mutuelle... Pour ceux qui n'habitent pas au premier sous-sol de la Pyramide des besoins de Maslow, évidemment...

Et sur le principe, je ne suis pas d'accord de payer une taxe pour des biens culturels que je ne peux télécharger. Et, je peux le prouver :  télécharger un film ici, si éloigné des villes équipées de l'Internet à haute vitesse, haut débit, prendrait autant de temps que de commander le DVD dans une boutique en ligne. Et j'exagère à peine.

J'ai aussi entendu lors du 20 heures de David Pujadas, une ou un ministre dire que cette taxe concerne des ordinateurs, des smartphones, qui ne sont pas, pour la majorité, produits en France. Ce qui est vrai ! Comme il est vrai que nous avons loupé le virage de l'Internet et comme il est tout aussi vrai qu'un entrepreneur sans le BAC comme Bill Gates a créé Windows...

Il y a d'autres exemples, il y a d'autres pays où les "savanturiers" osent créer et peuvent créer avec plus de facilité et moins d'aides. Alors oui à l'exception culturelle française ! Mais pas au détriment d'ingénieurs exceptionnels qui se voient proposer des jobs payés au SMIC dans des entreprises temporaires...  Je vis comme je peux dans un pays malheureux riche de son peuple... Les constatations d'Albert Camus, ne sont plus à méditer [act without expectation] car il est urgent de mettre tout en œuvre pour que ce peuple, si riche de ses connaissances et de ses expériences, puisse enfin s'exprimer [3 224 600 demandeurs d''emploi dans la catégorie A à la fin mars]. Donnez-leur seulement un point d'appui et ils soulèveront le monde !