Malone03 Bourbonnais est un blog sans prétention où il est question du département de l'Allier, en fait de quelques communes du Nord-Est comme Sorbier, Vaumas Châtelperron, Saint-Léon, Saint-Pourçain-sur-Besbre ou Thionne... Mais pas seulement . Il est aussi question de recettes, d'informatique, de cartes postales, de métiers anciens, d' adresses d'artisans et de commerçants, d'hommages et de jardinage... Il y a 1050 messages publiés dont la qualité n'est pas égale, et Vous chères lectrices et chers lecteurs Vous trouverez tous les messages ici par ce lien. Malone03 fête ses dix ans d'existence au mois de juillet 2017. Il fut une sorte de pionnier dans la région, aujourd'hui toutes les communes, toutes les entreprises possèdent leur site et leur blogue... donc il a fallu s'adapter et les histoires des anciens, du petit caillou inconnu m'intéressent comme beaucoup d'entre Vous.

Mourad Boudjellal, Ma mauvaise réputation, ou l'histoire d'un enfant de Toulon devenu grand !

M. Mourad Boudjellal, 52 ans, est la grande gueule du rugby français. Il préside le club du RC Toulon, armada composée de stars de l’Ovalie comme Michalak, Wilkinson, etc. M. Boudjellal a été au coeur de nombreuses polémiques, stigmatisant entre autres l’arbitrage ou les dirigeants de la Fédération et de la Ligue. C’est un véritable enfant de Toulon, profondément marqué par le fait que la mairie de la ville soit passée au Front national en 1995 ; cela décidera d’ailleurs ce fils de l’immigration à s’impliquer dans le rugby. 
rugby see more at http://malone-actualite.blogspot.fr/2013/06/mourad-boudjellal-ma-mauvaise.html
Il n’est pas issu du sérail mais se pique au jeu. Depuis, par petites touches, grandes décisions et déclarations au vitriol, il a dépoussiéré ce sport. Le parcours de M. Boudjellal est exemplaire : fils d'immigrés algériens (il a aussi des racines maternelles du côté de l’Arménie).. Il aime ce qui brille et a fait fortune dans la bande dessinée, créant Soleil, quatrième maison d’édition de BD francophone avant de se consacrer uniquement au RC Toulon. Le livre explore toutes les vies de Mourad Boudjellal. Sa vie d’homme, ses racines, son sens des affaires, sa fortune, son rapport à l’argent, son incursion dans le rugby, son fort caractère, son regard sur la société et sur la politique, ses rencontres (De Gaulle qui, gamin, lui a caressé les cheveux ; Coluche, dont il a failli organiser le premier meeting lorsqu’il s’est présenté à la présidentielle ; Gainsbourg, Hergé, Reiser, Dargaud, Gaston Gallimard son idole), son sens de la formule, ses valeurs, ses coups de cœur et coups de gueule, la manière dont il recrute au rugby, son rapport charnel à la ville de Toulon, comment il va encore révolutionner le rugby, son amour des mots, de Brassens et de Brel, sa mauvaise réputation.
Si tout est dit dans la présentation de l'éditeur,  il n' y a pas eu de clash entre le Présient du RTC et Mme Polony, comme certain n'hésite pas à utiliser à l'écrire, sans doute, pour la cause publicitaire (merci Brassens). Pour moi,  il y a eu débat, entre deux personnes aux idées souvent "différentes". Mme Polony préférant le rugby d'avant "c'est-à-dire, le rugby amateur avant que que les mecs soient piqués aux hormones, un rugby qui avait une âme."  Peut-être a-t-elle raison ? Mais, M.Boudjellal lui répond : "Est-ce que les gens quand ils sont payés, est-ce qu'ils ont moins de valeur que ceux qui travaillent bénévolement ?  L'entretien est intéressant pour ceux qui s'intéressent au rugby, à la réussite personnelle, et aux amateurs de BD, entre autres sujets...


Commentaire à propos de ce message : "J'aime bien les écorchés vifs !! Qui se Battent pour vivre leurs rêves !!! Bonne Journée."
   

 
.
Lire aussi : Finale de la H-Cup du 18 mai à Dublin, Mourad Boudjellal a-t-il fait une bulle en tirant le premier cartouche ??