Malone03 Bourbonnais est un blog sans prétention où il est question du département de l'Allier, en fait de quelques communes du Nord-Est comme Sorbier, Vaumas Châtelperron, Saint-Léon, Saint-Pourçain-sur-Besbre ou Thionne... Mais pas seulement . Il est aussi question de recettes, d'informatique, de cartes postales, de métiers anciens, d' adresses d'artisans et de commerçants, d'hommages et de jardinage... Il y a 1050 messages publiés dont la qualité n'est pas égale, et Vous chères lectrices et chers lecteurs Vous trouverez tous les messages ici par ce lien. Malone03 fête ses dix ans d'existence au mois de juillet 2017. Il fut une sorte de pionnier dans la région, aujourd'hui toutes les communes, toutes les entreprises possèdent leur site et leur blogue... donc il a fallu s'adapter et les histoires des anciens, du petit caillou inconnu m'intéressent comme beaucoup d'entre Vous.

Saint-Léon | Sur les chemins des randonneurs

Ce samedi 24 octobre, par une douce température et sous un ciel étoilé de bien étranges silhouettes hantaient nos vallons. On voyait de très loin les lampes halogènes balayer les mystères de notre campagne. Elles s'approchaient dandinantes laissant apercevoir l'ombre de promeneurs.  En cette nuit éclairée par une presque pleine lune les marcheurs jouaient à cache-cache dans la pénombre. Tantôt, on les voyait, tantôt ils disparaissaient comme les phares d'un océan insoumis.

On dit qu'ils sont partis de Saint-Léon. D'autres les ont vus passer devant le menuisier et s'engouffrer sur une route mystérieuse au-delà du village. Ils disparurent comme par enchantement dans le bois des Loges happés par les branches décharnées. Puis, ils sont réapparus sur le chemin de la Carrière, continuant leur route jusqu'au Chartiers, jusqu'à la croisée  des Morillons... A cet endroit précis où le destin des âmes se décide, il a fallu choisir :   continuer tout droit et risquer de tomber dans les flots du Matou ? Tourner à droite et se perdre à jamais dans les bras des fantômes du château de Châtelperron  ? Bifurquer à gauche pour revenir vers le village en passant devant chez Dominique ? Une voix lointaine et douce se fit entendre : Montez , poussez les cailloux, ce sont mes enfants.

Ils montèrent et rejoignirent après mille émotions positives le carrefour de chez Guillon et des Marnes où les organisateurs donnèrent de quoi se ravitailler aux marcheurs. Le temps de boire quelques verres d'eau, de manger quelque chose, avant de plonger vers le pont des Marnes depuis longtemps reconstruit, il fut, on s'en souvient, arraché le 10 juin 2008 suite à un violent orage et des pluies torrentielles (voir l'image ici ) . 

L'aura des organisateurs
                     

Guidés par cette force mystérieuse les randonneurs s'en allèrent par les Marnes  jusqu'aux Villards, puis se découvrirent quelques mètres pour rejoindre la nuit  du chemin qui mène au Plan. Après avoir grimpé jusqu'au Stade, ils arrivèrent au bourg. Ce lieu lumineux et rassurant où ils étaient attendus par les cuisiniers qui se trouvaient dans les coulisses de la salle des fêtes. On dit qu'ils ont parlé de la petite voix des Morillons ?

Cette petite voix d' ailleurs vite oubliée devant les alchimistes de la potée  bourbonnaise.

René Bonnefoy

En pleine nuit, un voix me réveilla, c'était comme un chant, elle disait : Des follets brillent dans l’ombre, et la voix que j’entendais se mêle aux cris d’un grand nombre de lutins, de farfadets. Au bruit d’une aigre trompette le sabbat a commencé. La voix venait du Puy Saint-Ambroise, peut-être portée par la Pierre qui Danse ?  Allez comprendre l'Allier et ses mystères ...