Malone03 Bourbonnais est un blog sans prétention où il est question du département de l'Allier, en fait de quelques communes du Nord-Est comme Sorbier, Vaumas Châtelperron, Saint-Léon, Saint-Pourçain-sur-Besbre ou Thionne... Mais pas seulement . Il est aussi question de recettes, d'informatique, de cartes postales, de métiers anciens, d' adresses d'artisans et de commerçants, d'hommages et de jardinage... Il y a 1050 messages publiés dont la qualité n'est pas égale, et Vous chères lectrices et chers lecteurs Vous trouverez tous les messages ici par ce lien. Malone03 fête ses dix ans d'existence au mois de juillet 2017. Il fut une sorte de pionnier dans la région, aujourd'hui toutes les communes, toutes les entreprises possèdent leur site et leur blogue... donc il a fallu s'adapter et les histoires des anciens, du petit caillou inconnu m'intéressent comme beaucoup d'entre Vous.

TOURISME ET RANDONNÉE À VAUMAS DANS L'ALLIER

VAUMAS

Toutes les routes mènent à Vaumas

Vaumas est une petite ville ou un village très actif qui se situe sur la route départementale D480, à mi-chemin entre Dompierre-sur-Besbre et Jaligny.

Et par la route départementale D53, Vaumas se trouve également à mi-chemin entre deux villages : ceux de Saint-Léon et de Chapeau.

Bien évidemment, il existe d'autres départementales, aussi la géométrie malonniène déclare par un de ses axiomes que tous les chemins mènent à Vaumas. 

Vaumas - Altitude : Min. 227 m et max. 304 m
Économie 

Grâce à sa situation, Vaumas est un village où il fait bon s'y arrêter.  Vaumas est riche de ses commerçants, il y a tout  ou presque au village : la boulangerie la dernière avant d'arriver au PAL, le café, le salon de coiffure, la couturière spécialiste en décoration, l'électricien-plombier, le garagiste, le meunier Yves Courlier , meunier et fils de meunier, il fait tourner le moulin de Vaumas depuis 1977, un moulin construit en 1888 .

Yves Courlier - Dépositaire Philicot - 04 70 40 01 11

Et puis, il y a l'entreprise MGB,  la Mécanique Générale du Bourbonnais, spécialiste de l’usinage et du soudage de petites séries, MGB travaille l’acier, la fonte et l’aluminium pour de grands noms de l’industrie française comme Alsthom, PSA ou encore FPT. 

Mécanique Générale du Bourbonnais
Et, il y a aussi l'agriculture qui tient une place prépondérante dans l'économie de Vaumas. Ces agriculteurs qui sont également la mémoire du village !

Comme Monsieur Philippe Beauchamp qui habite au château de Vaumas, bien que je sois arrivé à l'improviste pour lui demander l'autorisation de publier des photographies du château, Monsieur Beauchamp m'a invité à visiter sa magnanerie c'est-à-dire le bâtiment destiné à l’élevage de vers à soie.

La Magnanerie de Vaumas

Magnanerie de Vaumas - Allier
Cette  dépendance a été construite à la fin du XVIIIe siècle en 1779. Les mur extérieurs de la magnanerie sont en briques bicolores.

Mur extérieur de la magnanerie en briques bicolores.
La sériciculture est l'élevage du ver à soie qui est lui-même la chenille d'un papillon, le Bombyx du mûrier. Elle consiste en l'ensemble des opérations de culture du mûrier, d'élevage du ver à soie pour l'obtention du cocon, de dévidage du cocon, et de filature de la soie. Le ver à soie aime les mûriers et n'aime pas du tout les araignées. Aussi la charpente de la magnanerie est construite en bois de marronnier car les araignées n'aiment pas du tout ce bois comme le bois de châtaigner, d'ailleurs.

    
Charpente de la magnanerie en bois de marronnier

Le Château de Vaumas


Le château primitif du Breuil a disparu. Il a été remplacé, au XVI e siècle, par un corps de logis, flanqué de deux tours carrées aux angles. Au XVIII e siècle, des modifications ajoutent, à l'arrière, un logis sans étage, en grès rouge de Liernolles. Au XIX e siècle a été rajoutée la tour de l'angle nord. Enfin, Philippe Beauchamp fit refaire la toiture, " le reste, me dit-il, c'est le travail des prochaines générations." 

Le Conventionnel Joseph Beauchamp 

Rue Conventionnel Beauchamp à 03220 Saint-Léon
Dans notre discussion Monsieur Philippe Beauchamp m'a offert plusieurs informations sur sa famille dont celle-ci : " Dans la famille nous avons eu un Conventionnel."

Il s'agit du Conventionnel Joseph Beauchamp.

Les informations données sur Joseph Beauchamp par l’encyclopédie Wikipédia sont pour le moins contradictoires :  Député de l'Allier à la Convention, il vote la mort de Louis XVI. Il retrouve un poste de député au Conseil des Cinq-Cents, le 23 germinal an VII. Rallié au Consulat après le coup d'état du 18 brumaire, il entre au corps législatif et y reste jusqu'à la chute du Premier Empire. Il est élu conseiller d'arrondissement en 1830, puis conseiller général du canton de Jaligny en 1833 (il est doyen de l'assemblée). Il a été maire de Saint-Léon.

Et dans la même encyclopédie en ligne, sur la page intitulée :  Votes sur la mort de Louis XVI :  Il est écrit que le Conventionnel Joseph Beauchamp était en mission. Par conséquent, il n'a pas voté la mort de Louis XVI...

D'ailleurs dans le livre, La vérité sur la condamnation de Louis XVI : liste des membres de la Convention et de leurs suppléants  par Gustave Bord aux éditions  A. Sauton - Paris - de 1885, il est écrit :

BEAUCHAMP, Joseph. Député de l'Allier. Inscrit le 22 sept. Absent par commission.

Gustave Bord, d'opinion royaliste, et de tendances contre-révolutionnaires, a fondé un comité royaliste cantonal à Saint-Nazaire. Avec cette manière de penser, ses opinions, Gustave Bord n'aurait pas hésité de qualifier J. Beauchamp de régicide. Ce qui n'est pas le cas.


Le Moulin de la Forge à Vaumas

Le moulin de la Forge de Vaumas
 
Lors de vos randonnées à Vaumas vous serez étonnés de voir cette ruine que j'ai photographiée avec l'autorisation de sa propriétaire. Cette construction était un moulin construit au XIX e siècle. Selon les images d'époque le champ, côté Châtelperron, était inondé. Un barrage retenait la Besbre. La roue à aube tournait grâce au courant de la Besbre. En tournant, elle entraînait le mécanisme qui actionnait la meule. 

Photographie du moulin de la Forge par un drone
Mais en 1914, la Besbre fut capricieuse, son courant faiblit brusquement. Et la roue à aube ne pouvait plus entrainer le mécanisme qui actionnait la meule à grains. On craignit de ne pas pouvoir moudre le blé. Alors, le propriétaire décida d'utiliser la machine de secours. C'était une machine à vapeur qui devait entrainer le mécanisme qui actionnait la meule. 

Il faisait chaud, la machine à vapeur qui fonctionnait au charbon surchauffa et ce qui devait arriver arriva, la machine à vapeur mit le feu au bois de la charpente et aux mécanismes qui actionnaient la meule à grains, en un mot au moulin. C'est ainsi que depuis 1914, le moulin ne produit plus de farine. 

Le Château de la Berlière

Château de la Berlière

Ce fief, à l'origine, était une maladrerie , c'est-à-dire une léproserie,  qu'avaient fondée les sires de Châtelperron et qu'ils continuèrent de posséder jusqu'au début du XIVe siècle.

Le château de la Berlière présente un plan en U, composé d'un corps de logis rectangulaire complété de deux ailes en retour d'équerre vers l'est, flanquées aux angles orientaux de deux tourelles circulaires dont les parties hautes ont été tronquées. L'image ci-dessus, prise avec l'autorisation du locataire, montre la tourelle sud-est. Le château difficile à trouver, pour qui n'a pas l'oeil du photographe, se situe à 2.5 km au sud de Vaumas.

Église Saint-Martin à Vaumas


Église Saint Martin (XII e, XV e et XVI e siècles, en pierre). Les éléments les plus anciens de l’église seraient le mur clocher avec sa tour cylindrique contenant un escalier à vis.

 
Église Saint Martin (XII e, XV e et XVI e siècles, en pierre). Les éléments les plus anciens de l’église seraient le mur clocher avec sa tour cylindrique contenant un escalier à vis. Les murs sont faits d’un blocage réunissant toutes les pierres du pays ; calcaire de Chavroches, grès rouge de Liernolles, granit de Vaumas.
          
Curé François Lullier

A l'entrée du chœur se trouve la tombe du curé François Lullier décédé le 1 janvier 1695, il a officié dans l'église Saint-Martin pendant quarante-sept ans.

L'œil de la Providence peint en 1845 par Zaccheo
L'œil de la Providence est un symbole montrant un œil entouré par des rayons de lumière et habituellement dans la forme d'un triangle. Il est généralement interprété comme la représentation de l'œil de Dieu exerçant sa surveillance sur l'Humanité. 

La puissance visuelle illimitée est l'attribut de la divinité, dont l'œil est le symbole. Dieu voit tout, rien ne lui échappe des pensées et des actions humaines, même les plus cachées. Dieu est omniscient, omniprésent, omnipotent. Voir, savoir et agir sont ses attributs étroitement reliés entre eux.

Il  y a d'autres lieux, d'autres châteaux à voir, beaucoup d'images n'ont pas été publiées, mais croyez-moi le village de Vaumas vaut la peine de s'y arrêter et d'être visité.

Si vous avez aimé notre escapade à Vaumas, partagez cet article avec vos amis, merci    

Tags : #Tourisme #Château

Aucun commentaire:

Bienfaits du miel de tilleul

Bienfaits de la fraise

Recette confiture de mûres

Apiculture respectueuse | Miel de l' Allier | Hubert Regnier | St-Léon

Recette fondue auvergnate

RECETTE SALADE DE PISSENLIT